Nos suggestions pour ta grande soeur.

ma grande soeur

Le Diable et le Bon Dieu – Jean-Paul Sartre

Pièce de théâtre parue et représentée la première fois à Paris au Théâtre Antoine en juin 1951, qui traite de la nature humaine et de la question du Bien et du Mal. Dans l’Allemagne du XVIe siècle, alors que la révolte des paysans contre l’Église gronde, Gœtz, un bâtard d’une famille noble, devenu général, mû par son intérêt personnel et par un cynisme hors normes, commet les pires crimes, trahisons et meurtres. Sa seule visée est de faire le Mal de manière radicale et de défier Dieu. Alors qu’il s’apprête à massacrer une ville toute entière en la brûlant, il alors sur son chemin un modeste curé, Heinrich, qui, pour l’empêcher de raser cette ville, lui lance un défi : faire le Bien. Afin de le piquer dans son amour-propre, il lui affirme que le Bien est plus difficile à faire en ce monde que le Mal. Goetz accepte. Il décide alors de libérer sa maîtresse-putain qu’il gardait en otage, et, par la suite, qui mourra de chagrin ; il cède ses terres aux paysans, ce qui déclenche une guerre ; il se fait le prophète de l’amour, ce qui conduira ses disciples adeptes de la non-violence à mourir en martyrs sur le bûcher. Devant un échec aussi total, il se retire dans la forêt où il mène une vie d’ermite, jusqu’à la visite de Heinrich qui vient, comme convenu lors du pari, juger ses actes…

Une vision de l’humanité qui ne laisse aucune place au manichéisme ; des dialogues qui laissent sans voix ; une émotion vive et constante.

Suggéré par Marc.

Citrus County – John Brandon

Perdue quelque-part dans le fin fond de la Floride, Citrus County s’est comme arrêtée dans le temps. Dans cette ville exceptionnellement médiocre, le rêve américain s’est écrasé sur le macadam brûlant, où circulent encore quelques voitures rutilantes. Sous un ciel suffocant, les personnages ne cessent de se heurter à la banalité ambiante que rien ne vient perturber, jusqu’à ce que le jeune Toby décide d’enlever la sœur de sa camarade de classe, Shelby. Sous le regard pesant d’une ville éteinte et ordinaire, les deux adolescents s’achoppent et se rencontrent pour essayer de construire une relation extraordinaire.

Suggéré par Victoria.

L’insoutenable Légèreté de l’être – Milan Kundera

L’insoutenable Légèreté de l’être, c’est une histoire d’amour, une histoire inexplicable, entre Tomas, libertin invétéré mais pourtant amoureux passionné et Tereza, qui vit d’amour pur, jeune provinciale qui espère une vie meilleure en rejoignant Prague.

C’est aussi une histoire qui nous prend dans le tourbillon de la vie des intellectuels de la Tchécoslovaquie du Printemps de Prague, contraints de fuir l’invasion de leur pays par l’URSS.

La plume délicate de Kundera, où prose et poésie s’entremêlent, oscille à chaque instant entre la pesanteur et la légèreté, les deux notions clés du roman que l’on retrouve à travers chaque personnage. Saisir l’intensité du monde dans sa légèreté : tel est le beau défi auquel nous convie Kundera, et que le lecteur acceptera avec grand plaisir.

Pour en savoir plus : cliquez ici !

Suggéré par Ariane.

Publicités