Denis Grozdanovitch

grozdaNé en 1946, Denis Grozdanovitch a d’abord commencé une carrière de joueur de tennis. Champion de France junior en 1963, il a ensuite joué en catégorie professionnelle à l’Open de Paris et à Rolland Garros. Il est également passionné de squash, de courte paume et d’échecs, où il s’est plusieurs fois illustré en compétition. Mais, peu attiré par le professionnalisme, il se lance dans l’écriture et publie son premier roman aux éditions José Corti, Petit traité de désinvolture.

Depuis l’âge de 15 ans, ce passionné de sport de raquettes écrivait des notes dans des carnets, notes qui ont inspiré son premier ouvrage. Celui-ci se présente sous la forme de petites chroniques indépendantes où il traite de sujets extrêmement variés : le temps, la vitesse, la désinvolture, le sport, le billard, les halls de gare, ou encore Léautaud et de Nietzsche…

Si les sujets constituent une sorte de mosaïque de pensées, celles-ci se rejoignent dans un même esprit, une même façon de vivre et de voir le présent. Allant volontairement à l’encontre des délires de la modernité, Denis Grozdanovitch frappe et émeut par la façon dont il illustre « la fabuleuse et légère ébriété du présent ». Son livre a été un véritable succès, tant pour la critique que pour le public.

Il a ensuite rédigé dix ouvrages, comme par exemple L’Art difficile de ne presque rien faire ou encoreLa Puissance discrète du hasard, son dernier ouvrage, dans lequel il nous invite à ne pas nous laisser envahir par la rationalité, en mélangeant dans un style très agréable la grande histoire et la simple anecdote. À lire !

Publicités