Dix Petits Nègres — Agatha Christie

DixPetitsNegres

10 Petits Nègres — Agatha Christie

Ce roman policier d’Agatha Christie est un incontournable de l’écrivain, et incontestablement un classique. Maîtresse du huis-clos, Agatha Christie sait, particulièrement dans ce livre, créer une atmosphère pesante et angoissante, à base de frissons dans le dos. Et quand l’épilogue lève finalement le voile sur l’énigme, c’est tout son génie qui se révèle…

10 personnes se retrouvent seules sur l’Île du Nègre, mystérieusement conviés ou embauchés par Algernoon Norman O’Nyme et Alvina Nancy O’Nyme, les propriétaires de l’île, pourtant absents. Tous ont un passé trouble, et ont, un jour, échappé à la justice, comme l’annonce le soir, à table, une voix sur enregistrement audio. Le questionnement laisse définitivement place à la peur et la panique lorsque l’un d’entre eux s’étouffe en buvant son whisky. Dans la chambre de chacun d’entre eux, une comptine prophétique :

« Dix petits nègres s’en allèrent dîner.

L’un d’eux s’étouffa

Et il n’en resta plus que Neuf.

Neuf petits nègres veillèrent très tard.

L’un d’eux oublia de se réveiller

Et il n’en resta plus que Huit. »

 

…Il ne tient qu’à vous de découvrir le reste de la comptine…!

Critique écrite par Hortense

Intéressé(e) par ce livre? N’hésitez pas à le commander en cliquant juste ici : vous soutiendrez ainsi notre association en nous permettant de récolter un petit pourcentage de votre achat 😉 merci beaucoup!

 

 

Publicités

La Métamorphose — Kafka

41353cIw+xL._SX302_BO1,204,203,200_

La Métamorphose — Kafka

Parue en 1915, La Métamorphose est l’une des plus célèbres nouvelles de Kafka. Gregor Samsa, un jeune représentant de commerce, nous plonge dans l’horreur la plus extrême : se réveiller un matin dans le corps d’un monstrueux insecte.

Ce héros, aussi effrayant qu’attachant, se trouve immédiatement rejeté par ses parents, sa sœur, son patron, et se replie sur lui-même, avec comme seule compagnie celle d’une vieille domestique. Tandis que Gregor, lui-même horrifié par sa métamorphose, attend désespérément une marque d’affection de la part de ses proches, il ne récoltera que dégout, rejet et colère. Enfermé entre les quatre murs de sa chambre par son père, la bête découvre ses nouvelles capacités, ses nouveaux goûts alimentaires mais également le dédain profond qu’elle inspire aux êtres qui l’entourent, et qui ne vont rapidement songer qu’à se débarrasser de ce fardeau encombrant.

Ce récit, à la frontière de l’absurde et du fantastique, génère un intrigant malaise qui fait retenir son souffle jusqu’à la dernière ligne. Cette histoire dérangeante et inattendue est remplie de messages cachés et d’interprétations multiples. C’est une lecture frissonnante et une (re)découverte de Kafka à travers des thèmes tels que la relation conflictuelle entre père et fils, la solitude, l’abandon, le drame familial ou encore la peur du regard des autres.

 

Critique écrite par Constance

Intéressé(e) par ce livre? N’hésitez pas à le commander en cliquant juste ici : en utilisant ce lien, vous soutiendrez l’association en nous permettant de récolter un petit pourcentage!

Soul Eater — Atsushi Ohkubo

Soul-eater

Soul Eater (tome 1) — Atsushi Ohkubo

Lassé des sempiternelles histoires effrayantes pour Halloween ? Ou tout simplement envie de passer une soirée originale et dynamique tout en restant dans l’esprit? Tentez le manga/anime Soul Eater !

Il est doté de dessins originaux, reflétant un monde ubuesque en parfait accord avec le thème d’Halloween (les personnages font d’ailleurs référence à plusieurs œuvres et mythes horrifiques : Frankenstein, Ringu, The Blair Witch Project…). L’histoire bien que le plus souvent légère prend quelquefois un tour plus sérieux. Sans compter que les thèmes de la folie et de la peur y sont longuement traités, sous des angles à la fois inattendus et pertinents. Bref, ce manga est fait pour vous si vous recherchez une histoire à la fois drôle et psychologiquement profonde, peuplée de personnages hauts en couleur!…

Enfin, si vous regardez l’anime ce sera la fin qui vous comblera d’extase pour Halloween, car elle est horriblement cliché. Elle vous rappellera cependant que le thème principal d’Halloween, la peur, n’a de sens que par le courage qui nous fait grandir. Car qu’est ce après tout qu’Halloween si ce n’est un test de courage ?

 

Critique écrite par Guillaume

Intéressé(e) par cette œuvre? N’hésitez pas à la commander en cliquant juste ici : en utilisant ce lien, vous soutenez notre association en lui permettant de toucher un petit pourcentage sur la vente!

Le Fantôme de Canterville – Oscar Wilde

 

51C+Q0Du3ML._SX350_BO1,204,203,200_

Le fantôme de Canterville – Oscar Wilde

Si vous avez déjà entendu la moindre histoire de fantôme de votre vie, vous savez comment les choses se passent. Une nouvelle famille arrive, achète une maison et s’installe pour démarrer une nouvelle vie, mais se met à remarquer de drôles de phénomènes… Grincements, objets qui se déplace, tâches de sang qui apparaissent mystérieusement… terrifiant n’est-ce pas ? Je conseillerais à quiconque en possession d’une demeure hantée de s’en défaire au plus vite pour la vendre à la première famille incrédule qui acceptera de l’acheter.

C’est ce que fait Lord Canterville dans la nouvelle d’Oscar Wilde qui nous intéresse ici. Il vend la demeure et le spectre qui l’habite à une riche famille d’américains, qui ne sont pas effrayés par les fantômes. C’est justement cette absence de peur qui fait que cette nouvelle est tout sauf une histoire d’horreur : elle est burlesque, absurde et d’une ironie propre à Oscar Wilde, qui ne se prive pas pour nous glisser autant de jeux de mots qu’il le peut. La famille américaine va persécuter le pauvre fantôme, que l’on en vient à plaindre, l’empêcher de remplir correctement sa tâche et le pousser à la dépression. L’auteur nous donne à voir le spectre comme un acteur, qui mesure le succès de sa performance aux différentes crises d’angoisses qu’il a affligé aux habitants du château durant les siècles précédents. Pour un fantôme comme lui, se retrouver à voler la peinture d’une fillette pour retracer la trace de sang effacée par le détergent, c’est une vraie descente aux enfers.

Vous rirez aux éclats à la lecture de ce livre, non seulement grâce aux jeux de mots qui rappellent constamment le caractère farceur de cette histoire, mais aussi par le tour de force réalisé par Oscar Wilde, qui fait du persécuteur le persécuté. Heureusement, cette histoire se finit bien et le spectre est mis au repos. Une question toutefois reste incertaine : qui faut-il craindre le plus entre une famille d’américains matérialistes et un vénérable spectre?…

 

Critique écrite par Julie

Ce livre vous intéresse? N’hésitez pas à le commander en cliquant juste ici ; vous soutiendrez ainsi notre association! 😉

OFFICE DE TOURISME DE ROUBAIX

Capture d_écran 2017-03-05 à 19.44.30

 

Un grand merci à l’Office du tourisme de Roubaix, qui offre des entrées gratuites à la Manufacture!

La Manufacture est un musée-atelier dédié à la mémoire de l’industrie textile de Roubaix et des environs, intimement liée à l’histoire et au développement économique de la région.

La visite inclut l’histoire détaillée des usines, des grandes familles d’industriels à la tête de leur expansion, ainsi que de la classe ouvrière : une population immigrée qui a largement contribué à l’essor du textile. Le visiteur pourra également assister à des démonstrations des différentes techniques de tissage.

Bref, l’histoire du textile et de son impact sur les habitants de la région de Roubaix n’aura plus aucun secret pour le visiteur, au cœur de l’un des tout premiers centres textiles du monde !

http://www.roubaixtourisme.com

GUIDE-1-OTROUBAIX

NOCIBÉ DE ROUBAIX

logo-nocibé

Fondée à Lille en 1984, Nocibé a pour ultime mission le bien-être de toutes les femmes, que ce soit à travers le large choix de produits qu’elle propose, ou les conseillères qui sont à disposition des clientes.

L’entreprise encourage toute femme à vivre sa beauté comme elle l’imagine, et lui présente des produis dans ce sens là.

Pour le Prix, le Nocibé de Roubaix (situé au centre commercial Espace Grand Rue) offre des goodies : tote bags, coques d’Iphone, carnets Nina Ricci, lunettes de soleil…!

http://www.nocibe.fr