Victor Custodio — « Métaphormose »

 

victor-custodio

  • Peux-tu te présenter rapidement ?

Je suis né et j’ai grandi à Draguignan dans le Var, dans une famille portugaise. Après un baccalauréat littéraire option théâtre, j’ai commencé mes études supérieures au Lycée Carnot à Cannes, où j’ai effectué deux années de CPGE littéraire (hypokâgne et khâgne) avant de passer le concours de l’ENS de Lyon, auquel j’ai été sous-admissible. Actuellement, je suis étudiant en troisième année de licence de Lettres Modernes à la faculté de Lettres, Arts et Sciences humaines de Nice. Depuis le collège, j’ai su que je voulais étudier la littérature sous toutes ses formes.

  • Raconte-nous ta passion pour l’écriture et la littérature!

Mis à part quelques petits poèmes d’enfance, j’ai commencé à écrire plus sérieusement à partir du collège, surtout de la poésie, puis je me suis essayé à la nouvelle et au roman. Comme j’admirais beaucoup ce que les poètes, les romanciers ou les dramaturges faisaient du langage, j’ai toujours plus ou moins essayé de manier moi aussi les mots, et ça m’a plu, alors j’ai continué. Au lycée et pendant mes études supérieures, j’ai découvert des formes littéraires plus récentes et innovantes, ce qui m’a encouragé à écrire et à créer avec peut-être plus de folie et de liberté. Mon plaisir d’écrire n’en a été que plus grand.

  • Un roman, un auteur favori?

J’apprécie beaucoup l’humour, le style et l’esprit d’Oscar Wilde, ainsi que la folle imagination de Lewis Carroll, mais le roman de Louis-Ferdinand Céline Voyage au bout de la nuit a été mon plus grand choc littéraire. Bien que je ne partage pas ses convictions politiques, j’admire la manière dont l’auteur mélange la langue orale et populaire avec une langue soutenue, en offrant une voix à une classe sociale modeste et en jouant avec les codes littéraires. Son humour noir et la façon avec laquelle il décrit l’absurdité du monde sont remarquables. Enfin, j’apprécie également la fantaisie de Boris Vian, qui témoigne de beaucoup d’humour et de légèreté.

  • Un genre littéraire que tu affectionnes tout particulièrement?

J’essaie de m’intéresser à tous les genres littéraires, car de plus en plus d’auteurs mélangent souvent ces genres. J’affectionne particulièrement la poésie pour sa musicalité et pour les sensations qu’elle procure : un sentiment de contentement, d’émerveillement, mais aussi d’évidence, comme si les mots devenaient soudain vivants, fluides, chantants. Mais je retrouve un esprit poétique dans beaucoup de romans, lorsque l’auteur joue avec le langage plus qu’il ne l’emploie. Enfin, le théâtre de l’absurde (Beckett, Ionesco) me plaît énormément en ce qu’il démonte le langage quotidien mais aussi littéraire avec un comique du non-sens sans précédent.

  • Une citation qui te tient à cœur?

« La littérature est nécessaire à la politique avant tout lorsqu’elle donne une voix à qui n’en a pas, lorsqu’elle donne un nom à qui n’a pas de nom, et spécialement à ce que le langage politique exclut ou cherche à exclure » Italo Calvino, La Machine littérature. Selon moi, cette citation met en lumière une des fonctions majeures de la littérature : celle de nommer, d’employer le langage comme une arme contre ceux qui cherchent à le réduire en nourrissant les idées toutes faites et les préjugés. Je pense en effet que la diversité du monde est une richesse, et que cette diversité commence dans les mots.

  • Pourquoi as-tu participé au Prix ?

J’ai découvert l’annonce du concours sur Facebook et je me suis dit : pourquoi pas ? Par ailleurs, le thème « Métamorphose » est pour moi directement lié à la poésie, qui est une forme de métamorphose du monde à travers la métaphore. Très inspiré, j’ai alors décidé d’écrire un poème qui exprime au mieux la métamorphose avec le thème des saisons, auquel j’ai essayé d’apporter une tonalité innovante. J’ai tenté d’adopter une forme poétique changeante, en mettant des mots dans la nature et de la nature dans les mots. Je suis très heureux que mon poème ait pu plaire à quelqu’un d’autre qu’à moi-même !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s