L’analphabète qui savait compter — Jonas Jonasson

514f6csectl-_sx302_bo1204203200_

L’Analphabète qui savait compter — Jonas Jonasson.

 

Années 1960, Soweto. Nombeko Mayeko naît dans le plus grand ghetto d’Afrique du Sud. Son destin est tout tracé : analphabète, employée dans les plus grandes latrines du pays,  la jeune fille semblait selon toutes vraisemblances, condamnée à une dure et courte vie de labeur. C’était sans compter le don de Nombeko pour les chiffres et les probabilités.

Renversée par un ingénieur saoul, elle est enfermée pendant 7 ans, sur décision d’un juge du régime Pretoria, comme femme de ménage chez l’ingénieur en dédommagement d’une faute non commise.

Ses aventures débutent alors qu’elle se voit obligée d’assister l’ingénieur dans ses plans de construction des fameuses 6 bombes atomiques réalisées dans les années 1980, en collaboration avec Israël. Seul problème : ce ne sont pas 6 engins nucléaires qui sont fabriqués, mais 7. Il s’agit alors de cacher l’existence de cette septième bombe aux yeux du monde.

Un récit tout en sarcasme et dénonciation crue de faits généralement tus, Jonas Jonasson délivre un récit poignant mais plein d’humour sur les aléas de la vie, et le destin d’individus que tout semble séparer à première vue. Une histoire qui allie divertissement et leçon de vie.

Critique proposée par Alaa

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s