Astérix et le Papyrus de César

Couv56 ans après sa création, la série de bande-dessinées Astérix continue de fasciner le monde entier. Avec 360 millions d’albums vendus dans le monde, elle est la série francophone la plus vendue – et la plus traduite – dans le monde. Le 22 octobre prochain, sortira Le Papyrus de César, le 36ème album de la série.

Cet album, comme le précédent, Astérix chez les Pictes, est écrit par Jean-Yves Ferri et Didier Conrad. Si les albums écrits depuis la mort de Goscinny en 1977 jusqu’en 2009 par Uderzo seul semblaient peu à peu s’essouffler, la série s’est relancée dans le bon sens selon les nombreux fans et admirateurs du personnage gaulois.

Petit rappel sur ce qui a fait le succès de la série : le premier album d’Astérix a été publié le 29 octobre 1959 et à raison d’au moins un par an jusqu’en 1976, elle s’est construite une réputation de référence dans le domaine de la bande dessinée mondiale. Les caricatures des personnages, du caractère des gaulois et de tous les peuples rencontrés, la diversité et l’originalité de la plupart des albums et les running-gags expliquent à eux seuls ce succès jusque dans les années 1980. Malheureusement, le décès soudain de Goscinny et la volonté d’Uderzo de perpétuer le personnage d’Astérix ont un peu essoufflé ce succès : les albums étaient publiés à intervalle de temps plus lointain (10 entre 1980 et 2009) et les textes étaient de moins en moins appréciés (Le Ciel leur est tombé sur la tête, publié en 2005, s’est attiré la foudre de l’ensemble des critiques tant il était si loin de l’esprit Astérix).

Ce que l’on sait sur Le Papyrus de César

Le secret est pour le moment plutôt bien gardé sur le prochain album d’Astérix. On sait déjà que la trame sera basée sur la Guerre des Gaules, que le méchant de l’album, Promoplus, a été inspiré par Jacques Séguéla [1] et est une caricature du milieu intellectuel parisien. On sait également que l’intrigue se déroulera dans et autour du fameux village gaulois, par tradition. En effet, dans un album sur deux (ou presque) les héros partent loin de leur village (ce qui était le cas dans le précédent où ils partaient en Ecosse).

L’enjeu commercial autour de l’album d’Astérix est également énorme : il s’agit du plus gros tirage de l’édition française en 2015 et l’attente des fans et des médias est également très importante. Les quelques images que laissent filtrer les Editions Albert-René confirment, comme l’avait fait pressentir l’épisode précédent, que le changement d’auteurs de la série ne dénature pas l’esprit Astérix. L’objectif éditorial est évidemment d’avoir au moins autant de succès critique et de ventes (5.5 millions dans le monde) pour ce prochain album que pour Astérix chez les Pictes.

En attendant, une certaine impatience existe : comme pour tout événement littéraire et commercial, on guette la moindre information et les petits extraits qui pourraient ouvrir l’appétit. L’association vous propose ainsi de découvrir – ou peut être redécouvrir – certaines images du Papyrus de César.

Image1Image2Image3Image4Image5

Grégoire Marette, à partir des notes de Thibault Mianné (BDA), merci à lui !

[1]http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/08/asterix-papyrus-de-cesar-obelix-album-promoplus-mechant-date-sortie_n_8070330.html?utm_hp_ref=tw

Tous les crédits des images vont aux éditions Albert René.

Publicités