Les lectures estivales d’Edhec Littérature !

EDHEC Littérature vous propose dès maintenant ses suggestions de l’été ! Entre nouveautés et classiques, nous avons tout fait pour que cette courte sélection apporte à votre été poésie et évasion. 

Petite Poucette – Michel Serres

A quatre-vingt-deux ans, le regard critique de l’académicien sur la jeune génération témoigne d’un recul exceptionnel. C’est ce qu’il prouve à son lecteur dans «Petite Poucette», nom qu’il attribue aux français de moins de vingt-cinq ans du fait de leur capacité à écrire des SMS avec leurs pouces. Dans cet essai court et efficace, Michel Serres explique la confiance qu’il éprouve envers ses jeunes contemporains, et la jouissance née du constat de l’enrichissement de la langue française. Frais, novateur, surprenant, ce petit livre effacera le cliché «De mon temps…» que, avouons-le, nous rattachons à nos anciens.

Anthologie de la poésie française – Georges Pompidou

A ceux qui douteraient de la culture richissime de notre ancien président agrégé de lettres, nous conseillons cette véritable bible de la poésie. De Marbeuf à Eluard en passant par Desbordes-Valmore, l’ouvrage retrace personnellement mais presque objectivement les plus beaux textes de la poésie française. Complet et presque suffisant, il saura satisfaire inexpérimentés et confirmés. Le seul bémol notable est l’absence d’Aragon, Pompidou ayant tenu à n’inclure que les artistes décédés.

Configuration du dernier rivage – Michel Houellebecq

Le dernier recueil du Prix Goncourt 2010 arrache tous les présupposés formels concernant l’auteur. Pour la première fois, ce dernier s’essaie à une structure classique et à une versification normative. Le fond, quant à lui, n’a jamais été aussi houellebcquien : haineux, cru, pragmatique, réaliste, le poète frôle les principes du symbolisme pour dresser un bilan noir ébène d’une société qu’il se plaît à voir pourrie jusqu’aux racines. Le recueil, très court, se lit d’une traite, et vous laissera une formidable sensation de courroux et de nerfs à vif.

Aurélien – Aragon

Certainement l’un des plus beaux romans d’amour de la littérature française. Derrière la plume subtile et musicale d’Aragon se déroule une relation parfaitement réaliste à laquelle l’identification est inéluctable. Vous y découvrirez également un portrait du Paris surréaliste des années 1920, une réflexion poussée sur l’impossibilité du couple ainsi la transition entre l’Aragon militant et le sentimental. Avec plus de 850 pages, Aurélien saura faire durer votre été et occuper vos séances bronzage. A lire et à relire.

Bon été à tous ! Nous vous donnons rendez-vous le 18 septembre pour notre foire aux livres sur le campus de Lille.

Publicités